‘ C’ est une chanson qui nous ressemble ‘ le roman de Nathalie Aflalo

‘ C’ est une chanson qui nous ressemble ‘ de Nathalie Aflalo un livre dans lequel on prend du plaisir à plonger.

Aujourd’hui’ hui je ne vais pas vous parler couture mais lecture.

Enfin pas directement…

Un lien existe entre ma lecture des vacances (dont je veux absolument vous parler) et notre passion commune et vous allez le comprendre rapidement.

Tout commence un après-midi dans la salle d’attente du médecin pour mes enfants. J’ai profité de ce temps ‘ Off’ pour lire mon fil Facebook.

Et je suis tombée sur  un post de Linnamorata.

Linna Morata est une dessinatrice et éditrice de tissus. Elle a proposé ses créations pendant 15 ans. Vous la connaissez surement.

Personnellement j’ai découvert ses très beaux tissus à motifs sur le salon “Créations et Savoir Faire” il y a environ 5 ans, je m’étais abonnée à sa page Facebook (et j’y suis toujours). Elle a depuis arrêté cette activité.

Le post en question parlait de vol de son porte-monnaie. J’ai lu quelques lignes et de fil en aiguille tout le poste y est passé. J’ai beaucoup aimé son style d’écriture et en fin de post il y avait cette phrase :

“Si vous aimez cet écrit, découvrez mon roman : “c’est une chanson qui nous ressemble”, auto-édité, disponible sur Amazon, Kobo ou sur demande en m’écrivant “

Alors, naturellement, j’ai commandé son livre sur Amazon , intriguée par son style d’écriture et aussi pour la soutenir dans ce projet auto-édité. 

 

Et je dois vous avouer que j’ai été plus que surprise par ce roman :

J’ai plongé dedans avec une facilité déconcertante !

 

L’histoire qu’elle raconte “se passe à Paris et à Lyon, mais aussi à Gôteborg, à Amsterdam, à Romans.

ça se passe maintenant. Et il y a 25 ans. Le tourbillon de la vie, des destins croisés…”

C’est un livre comme je les aime, empli d’émotions et d’histoires de la vie.

Je l’ai commencé dans l’avion direction Bordeaux pour aller faire un atelier couture au Comptoir du tissu. J’ai dû ensuite”me faire violence” pour faire mon travail et ne pas passer mon temps à lire.

Je l’ai tellement aimé que j’ai eu envie de vous en parler, pour vous le conseiller car ce roman m’a “tenue” jusqu’à la dernière page.

Son livre fût , mon moment à moi, un instant hors du temps où je prenais du plaisir à retrouver ses personnages. J’ai aimé plonger dans l’histoire, attendre la suite, être surprise par la tournure des événements.

Je l’ai dévoré rapidement et me suis surprise à être touchée par ma lecture. Elle conte les histoires de la vie et ce qu’on ressent avec beaucoup de justesse. Je me suis identifiée dans certaines de ses phrases. J’en ai même eu les larmes aux yeux à certains passages… Son livre parle de vie à construire, de rencontres, d’amour, de choix.

Il fait un peu moins de 500 pages et la couverture est ornée du motif “Fiorelo” de Linamorata. Avant de l’ouvrir, on le trouve déjà très beau !

Je tire mon chapeau à Nathalie Aflalo pour cet ouvrage dont j’ai savouré chaque ligne ! Je suis ravie qu’elle ait eu le courage de l’auto-édition (qui ne doit pas être quelque chose de facile), sans quoi cette histoire ne serai jamais arrivée entre mes mains, ni dans mon sac de plage.

 

“C’est une chanson qui nous ressemble”, auto-édité est disponible sur Amazon.

Un livre qui présente en couverture un motif de tissu, et qui parle de sentiments…

A mon avis, il ne pourra que vous plaire !

 


Pour suivre l’actualité de votre blog et les tutoriels en temps réel, n’hésitez pas à vous abonner au blog ou à Liker ma page Facebook

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.